Siège ergonomique : qu’est-ce que c’est ?

Certains métiers comme le secrétariat ou l’informatique nécessitent des sièges ergonomiques spécialement conçus pour travailler pendant 7 heures d’affilées dans une position assise. Quelles sont les caractéristiques d’un siège ergonomique et quels sont les avantages d’un travailleur à l’utiliser ? Découvrez la réponse dans cet article.

Définition

Un siège ergonomique est une assise spécifique respectant la norme NF EN 1335-1. Il doit être adapté aux besoins et capacités physiques d’un travailleur vis-à-vis de son poste de travail. Cet équipement a pour objectifs santé d’améliorer le confort, l’ergonomie et participer à la prévention des différents troubles musculo-squelettiques.
Un fauteuil ergonomique propose différents mécanismes et réglages afin de s’adapter à la taille et à la morphologie de son utilisateur. La conception de l’ensemble des éléments du fauteuil est pensée pour permettre un travail en position assise pendant de longues heures.
Le choix du siège se fait en fonction du métier, des taches à effectuer et de son utilisation dans le temps. Bien évidemment, les personnes travaillant devant un ordinateur pendant plus de 7 heures nécessitent un siège hautement confortable et contenant différentes fonctionnalités.
Un siège ergonomique est avant tout un siège de soutien. Il doit améliorer les performances de travail, faciliter la mobilité physique et prévenir l’apparition d’affections comme la lombalgie, la cervicalgie ou les troubles circulatoires.

Les avantages et les bienfaits d’un siège ergonomique

Une chaise adaptée offre de nombreux avantages pour les travailleurs. Elle permet de :

Corriger et améliorer la posture ;
Favoriser la proprioception ;
• Maintenir l’alignement de la colonne vertébrale et par conséquent, réduire la pression sur les vertèbres ;
Lutter contre les affections rachidiennes : lombalgie, dorsalgie, sciatique, hernie discale… ;
Réduire les contractures musculaires et le stress ;
Prévenir les maux de tête ;
Améliorer les capacités intellectuelles par une meilleure oxygénation cérébrale ;
Favoriser le retour veineux et dynamiser la circulation sanguine ;
Éviter les douleurs au niveau du cou, des épaules ou des avant-bras ;
• Répartir équitablement le poids du corps pour soulager la charge sur vos articulations ;

Certains sièges ergonomiques contiennent une mousse à mémoire de forme permettant un soutien renforcé du rachis et une adaptation personnalisée à la morphologie de chaque utilisateur.
Ils sont notamment fortement recommandés par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) car ils figurent comme un outil de travail et un moyen d’accomplissement des missions professionnelles.

Les caractéristiques obligatoires

La norme NF EN 1335-1 définit spécifiquement les exigences mécaniques et usuelles des sièges de bureau ergonomique pour une utilisation conforme et sécuritaire. Cette norme impose différentes caractéristiques :

L’assise

L’assise doit être réglable en hauteur. La profondeur et la largeur du siège doivent englober les deux tiers de la cuisse et avoir une distance suffisante avec les mollets. La profondeur de l’assise ne doit pas excéder 420 mm.

Le dossier

Le dossier doit pouvoir s’incliner et se régler en hauteur. Il exige le soutien du dos, mais ne doit pas interférer dans la mobilité du travailleur. Chez les personnes ayant une activité nécessitant une posture assise prolongée et statique, un appui-tête est recommandé. Le dossier doit favoriser la détente et le changement de posture.

Les accoudoirs

Les accoudoirs doivent respecter certaines dimensions :

• Une hauteur de 200 à 250 mm  par rapport à l’assise ;
• Une longueur de 200 mm et une largeur de 40 mm ;
• Un espace minimum de 460 mm entre les accoudoirs ;

Les pieds

Le piétement doit comporter 5 branches afin d’apporter équilibre et stabilité pendant la réalisation du travail. Les roulettes sont préconisées pour favoriser la mobilité et les déplacements fluides sur une distance courte. Les roulettes doivent être adaptées au type de sol : moquette, parquet, carrelage… Et posséder un système antichute pour assurer la sécurité de l’utilisateur.

Les dispositifs de réglage

Les systèmes de réglage doivent être simple d’utilisation et ne pas demander d’effort physique. Ils doivent contenir de nombreuses variations de position et d’inclinaison avant ou arrière afin de convenir à tous les bénéficiaires.

Les sièges ergonomiques Satisform

L’Osteoseat

La chaise Osteoseat propose une assise dynamique et ergonomique pour favoriser la mobilité du tronc. Cette aptitude permet de maintenir une bonne posture et un alignement parfait de la colonne vertébrale. L’Osteoseat propose différentes positions pour prévenir les douleurs rachidiennes et favoriser la circulation sanguine. Ce siège est particulièrement utile pour les personnes ayant une activité sédentaire.

Le Mobidos

Le Mobidos est un outil de rééducation permettant de réduire les douleurs rachidiennes et d’améliorer les capacités de mobilisation. Il s’utilise chez les patients présentant une lombalgie, une sciatique ou bien encore une hernie discale. Il incite à l’éducation préventive chez le travailleur afin de corriger la posture et d’améliorer la sensibilité profonde. Ainsi, le Mobidos permet de prévenir les blessures et les troubles musculo-squelettiques.

Le Zendos

La position assise prolongée ou statique peut devenir contraignante et générer divers troubles articulaires et musculaires. Le Zendos est un arthromoteur rachidien spécialement conçu pour le soulagement des douleurs et le reconditionnent physique. Il réduit les contractures, soulage les tensions et diminue les inflammations. Par une mobilisation passive du dos, ce dispositif permet de retrouver une mobilité et une amplitude de mouvement.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser